Société Évangélique de Bibles et Traités

Bienvenue sur le site de la Société Évangélique de Bibles et Traités. Le but de la Société Évangélique de Bibles et Traités est de partager avec le monde entier la Bonne Nouvelle du salut par la grâce, par la foi en Jésus Christ, ainsi aidant à remplir la Grande Commission de Christ. "Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations" et puis viendra la fin (Marc 13.10).


LE REPENTIR—porte de la miséricorde

Chère Âme : Savez-vous que vous êtes trouvé coupable de péché par un Dieu saint, et que vous êtes condamné à mourir? Si l’homme coupable pouvait échapper cette mort éternelle et être sauvé éternellement, il devrait recevoir la miséricorde de Dieu. La miséricorde dans cet égard est que Dieu retient de nous ce que nous méritons. Mais Dieu n’accorde pas sa miséricorde aux gens sans condition, bien que le salut est gratuit, sans prix, et ne peut pas être gagné. La condition sur qui Dieu accorde la miséricorde est contenue dans un mot : Repentir.

Vous devez naître de nouveau

Jésus nous dit que les portes du ciel nous seront fermées à moins que nous ne naissions de nouveau.  C’est pourquoi nous demandons : Ami, êtes-vous né de nouveau?  Membre de l’église, êtes-vous né de nouveau?  Si non, vous êtes perdu, car Jésus dit : «si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu» (Jean 3.3).

Vous pourriez demander : «que signifie naître de nouveau?».  De nos jours, il y a beaucoup de malentendus au sujet de la nouvelle naissance.  Ce n’est pas le baptême, car certains étaient baptisés et pourtant n’étaient pas nés de nouveau (Actes 8.18-25).  Ce n’est pas faire partie de l’église, car certains s’y sont introduits furtivement (Galates 2.4).  Ce n’est pas manger à la table du Seigneur, car certains ont mangé indignement et ont ainsi mangé un jugement contre eux-mêmes (1 Corinthiens 11.29).  Ce n’est pas se reformer ou essayer de s’améliorer, car «beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas» (Luc 13.24).  Ce n’est pas prier, car Jésus dit : «ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi» (Matthieu 15.8).

Sincère mais dans l’erreur

Construire un bâtiment qui est bon et fiable est possible avec un outil qu’on appelle un niveau. Sans un tel outil, le constructeur peut être sincère et vouloir bien faire, mais il fera probablement des erreurs sérieuses.

Ainsi donc, notre vie et nos croyances doivent être guidées par le « niveau » de la Parole de Dieu. Lire Psaume 119.105; 2 Timothée 3.15-17; Amos 7.8.

Un concept populaire est : « Il importe peu ce que vous croyez, en autant que vous êtes sincère ». Cependant, on doit être sincère à croire et à faire la bonne chose. Nous avons un grand respect pour celui qui est si ardemment sincère dans ses convictions qu’il est prêt à mourir pour elles. Mais la sincérité ne suffit pas.

L'enseignement biblique au sujet de l’enfer

Description de l’enfer

Où est l’enfer?

Le chemin de l’enfer

Qui y ira?

Que feront les damnés en enfer?

Dieu punira-t-il les pécheurs?

 

La Bible nous révèle clairement la terrifiante réalité d'un lac de feu éternel. Dieu prévient les pécheurs que le temps qu'il leur accorde doit être mis à profit pour échapper à cet horrible sort.

La vie, Pourquoi?

Au début de ma vie j’étais insouciant et heureux. J’étais comme un petit papillon aux ailes splendides dans un monde rempli de fleurs à visiter. La vie semblait merveilleuse quand je contemplais l’avenir.

Mais ce ne fut pas long avant que je ne change d’avis. Je me suis rendu compte que je devais réussir pour être accepté. La vie semblait être un cirque. Il y avait des cerceaux déjà mis en place des années avant d’y parvenir. Si je sautais à travers ces cerceaux, on m’approuvait. Mais sinon . . . tous les autres y passaient et je restais seul en arrière.

La vie devint une représentation, un spectacle. Sauter à travers des cerceaux, aller à la bonne université, obtenir un diplôme avec mention. Exceller dans les sports, avoir plein d’amis, rechercher des expériences palpitantes. J’ai fait des choses que j’aurais souhaitées ne pas faire, mais tout le monde le faisait, alors? . . . Je continuais, tout en espérant oublier.