Sincère mais dans l’erreur

Construire un bâtiment qui est bon et fiable est possible avec un outil qu’on appelle un niveau. Sans un tel outil, le constructeur peut être sincère et vouloir bien faire, mais il fera probablement des erreurs sérieuses.

Ainsi donc, notre vie et nos croyances doivent être guidées par le « niveau » de la Parole de Dieu. Lire Psaume 119.105; 2 Timothée 3.15-17; Amos 7.8.

Un concept populaire est : « Il importe peu ce que vous croyez, en autant que vous êtes sincère ». Cependant, on doit être sincère à croire et à faire la bonne chose. Nous avons un grand respect pour celui qui est si ardemment sincère dans ses convictions qu’il est prêt à mourir pour elles. Mais la sincérité ne suffit pas.

Dans l’arrondissement de Manhattan, dans la ville de New York, une ordonnance exigeait une quantité de sulfate de baryum, mais le pharmacien utilisa du sulfite de baryum à la place. Il n’y a qu’une lettre de différente entre les noms des deux drogues. L’une est utilisée pour les buts guérisseurs, l’autre est un poison mortel. La dame qui prit le médicament en mourut. Évidemment, le pharmacien était sincère, croyant avoir donné le bon médicament. Dans les situations où les conséquences sont si sérieuses, la certitude est exigée.

Cette dame croyait que c’était un médicament qu’elle prenait dans son armoire à pharmacie. Il s’est avéré d’être un poison et elle en mourut. La sincérité ne sauvera pas votre âme si vous croyez la mauvaise chose. Il peut même être plus dangereux de croire en la mauvaise chose que de boire un poison par erreur. Perdre la vie est sérieux mais prendre les chances avec notre âme peut faire la différence pour notre destin éternel.

Le dicton « Il importe peu ce que vous croyez, en autant que vous êtes sincère », présume que toutes les croyances sont bonnes et qu’elles vous mèneront au ciel si vous les suivez sincèrement. Mais cela n’est pas vrai!

Texte complet de: Sincère mais dans l’erreur

L’apôtre Paul fut très zélé et sincère lorsqu’il persécutait les chrétiens. Mais il avait besoin d’un nouveau cœur—une nouvelle naissance. Il importe peu s’il avait poursuivi son chemin sincèrement pendant longtemps, il aurait été perdu (Actes 9).

Les cinq vierges folles furent très sincères lorsqu’elles vinrent au mariage et dirent : « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous », mais il répondit : « je ne vous connais pas ». Voir Matthieu 25.1-13.

Les prophètes de Baal furent très sincères lorsqu’ils appelaient leur dieu à répondre par le feu sur le mont Carmel. Ils étaient tellement sincères qu’ils criaient à haute voix et se coupaient avec leurs couteaux et leurs lancettes pour faire jaillir le sang sur eux-mêmes, mais ils ne reçurent aucune réponse. Voir 2 Rois 18.

Il y a beaucoup de gens qui sont très zélés et fervents dans l’adoration de leurs images de bois et de pierre. Quelques-uns vont en pèlerinage ou se couchent sur un lit de clous. Les gens sont prêts à donner leur vie pour ce qu’ils croient être la bonne chose. Est-ce que leur sincérité et leur bonne volonté à se sacrifier et à souffrir prouve la vérité de leur religion?

Jésus dit : «Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7.21). Beaucoup de gens pensent sincèrement que les portes du ciel s’ouvriront pour eux parce qu’ils ont prophétisé au nom du Seigneur, ont chassé les démons en son nom et ont fait de nombreuses œuvres merveilleuses. Mais il leur répondra : « Je ne vous ai jamais connus » (v. 23).

Pour être sauvé, il est nécessaire de connaître le Seigneur-Jésus et de faire sa volonté. Cela nécessite un engagement total à ce que Dieu révèle. Alors la Parole de Dieu vous guidera infailliblement lorsque vous cherchez la vérité dans les Écritures. Nous lisons : « Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (Psa. 119.105) et aussi « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi » (Jean 5.39).

La Bible enseigne clairement qu’un disciple de Christ doit porter sa croix et vivre dans l’abnégation, le désintéressement et la soumission. Mépriser ces enseignements c’est d’être tragiquement égaré dans notre compréhension de la volonté de Dieu.

Lorsque nous nous repentons et que Jésus entre dans notre cœur, son Esprit nous dirige sur une nouvelle voie. Son Esprit nous témoigne que nous sommes ses enfants. « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8.14, 16).

Contactez-nous

Commander des traités

La délivrance du tabac

Dans sa recherche du bonheur, l’homme a pris différentes voies qui l’ont laissé déçu.  Parmi celles-ci se trouvent les richesses, les activités sociales et l’usage du tabac et de l’alcool.  Toutes ces choses ont laissé l’homme avec un vide intérieur.  Dans Jean 4.1-30, Jésus fait référence à ce vide dans sa rencontre avec la femme samaritaine qui puisait de l’eau.  Il lui a offert de l’eau vive qui comblerait la soif de son âme.  L’eau du puits a comblé sa soif physique, mais Jésus a satisfait sa soif intérieure.

Probablement peu de gens aujourd’hui admettraient qu’ils ont un besoin, ou une soif intérieure, dans leur vie.  Même si les actions physiques et les désirs étouffent souvent ce besoin, il est toujours présent.  Pour cette raison, Dieu a envoyé Jésus pour délivrer l’homme des tentations et péchés de ce monde (ou de la chair).  Il tend de l’espérance aux captifs du péché, une espérance de liberté et de renouvellement pour nos cœurs et nos esprits.

Pourquoi les gens utilisent le tabac

Pourquoi est-ce que les gens utilisent le tabac aujourd’hui?  Est-ce qu’il donne une satisfaction durable?  Peut-être que des amis qu’on admire ont cette habitude, ce qui pourrait rendre désirable l’action de fumer.  Quelquefois les gens sentent le besoin de faire certaines choses, qu’ils ne feraient pas normalement, seulement dans le but d’être accepté.  Y a-t-il un sentiment d’insécurité qui a besoin d’être comblé?  Il serait bien que chacun analyse ces questions sérieusement.

L’insécurité pousse souvent une personne à passer son temps à faire des activités qui l’empêchent de penser aux choses plus importantes de la vie.  Parfois quelqu’un développe des habitudes qui lui donnent l’apparence d’être maître de soi.  Les gens nerveux sentent souvent le besoin d’un objet dans la main pour se calmer.  Ils deviennent dépendants des cigarettes, mais n’y trouvent aucune tranquillité durable.

Texte complet de: La délivrance du tabac

Plusieurs jeunes gens sont influencés à essayer la cigarette.  Leurs amis peuvent leur offrir une bouffée.  La publicité montre de jeunes adultes en santé en train de faire usage du tabac, ce qui donne l’impression que c’est la chose à faire.  Certains peuvent imiter leurs parents qui fument.  Ils pensent qu’ils peuvent maîtriser leur désir de fumer et sont certains qu’ils peuvent arrêter n’importe quand.  Cependant, ils se rendent compte trop tard qu’ils ne peuvent plus arrêter et sont esclaves du tabac.

Est-ce que le tabac est péché?

Est-ce que c’est mal d’utiliser le tabac?  Est-ce que la Bible dit que c’est péché?  Ces questions sont posées fréquemment et elles méritent une réponse.  Non, la Bible ne fait pas mention du tabac.  Cependant, elle donne des directives et des principes qui peuvent être utilisés comme guide.

La Bible enseigne clairement que nos corps ne nous appartiennent pas, mais sont destinés comme des temples de Dieu et de son Saint-Esprit.  1 Corinthiens 3.16, 17 nous montre que c’est péché de faire du tort ou de souiller nos corps : «Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?  Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes.»  Il a été clairement prouvé que l’usage du tabac affaiblit et même détruit le corps qui a été conçu pour rendre honneur et service à Dieu.  «Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?» (1 Corinthiens 6.19).

Dieu plaide auprès des hommes de s’abstenir des désirs charnels qui diminuent leurs sens spirituels.  «Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme» (1 Pierre 2.11).  Mis ensemble, les distractions des valeurs authentiques et les plaisirs de la chair qui sont cherchés dans l’usage du tabac, l’identifient comme un agent qui «fait la guerre à l’âme.»  L’usage du tabac est un effort pour satisfaire la nature charnelle.  La Bible dit, «Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit» (Romains 8.5).

Dieu désire que ses serviteurs vivent des vies pures, séparées de la société incrédule qui les entoure.  En acceptant Christ et sa voie, et en portant sa croix, une personne sera amenée à vivre une vie différente de ceux qui ne sont pas chrétiens.  L’apôtre Paul a écrit, «Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!»  (Galates 6.14).  Peut-on dire que l’usage du tabac est une habitude saine, pure et inoffensive?  Est-ce que cet usage doit faire partie de la vie d’une personne qui a été séparée du monde par la croix de Christ?  Nous devons conclure que son usage identifie une personne à ces nombreuses autres qui se trouvent sur la voie large et qui cherchent leur propre plaisir plutôt que la volonté de Dieu.

Un mauvais usage des ressources

Le besoin de dépenser de l’argent pour du tabac prive souvent les enfants et les adultes des nécessités de la vie — nourriture, vêtements et même maisons.  Cet usage égoïste de l’argent cause beaucoup de souffrance et d’inconfort dans le monde aujourd’hui.  Des milliards de dollars sont dépensés annuellement à acheter du tabac pour un plaisir égoïste.  Le Seigneur déclare, «Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas?  Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas?  Écoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, et votre âme se délectera de mets succulents» (Ésaïe 55.2).

Dieu peut délivrer

Dieu vous aime et veut que vous veniez à lui tel que vous êtes.  Il est bien capable de vous délivrer.  Même si le tabac rend une personne très dépendante, et que vous en éprouviez un besoin maladif, Dieu va volontiers utiliser sa force toute-puissante pour vous aider à surmonter votre problème.  «Quel Dieu est semblable à toi, qui pardonnes l’iniquité, qui oublies les péchés du reste de ton héritage?  Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde.  Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités ; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés» (Michée 7.18, 19).

Si vous faites usage du tabac, il se peut que plusieurs questions viennent à votre esprit.  Vous pouvez demander, «Que penseront mes amis si j’arrête de fumer?  Que penseront-ils si je ne peux pas arrêter?  J’ai déjà essayé et j’ai échoué.  Le désir pour une cigarette est si fort.  En fumer une me donne du soulagement — jusqu’à ce que j’éprouve le besoin pour une autre.  Qui va m’aider?  Est-ce que Dieu comprend comment je me sens?»

Dieu voit votre cœur.  Il ne voit pas seulement vos habitudes et vos problèmes, mais il voit comment Satan vous a piégé.  Votre propre orgueil peut vous avoir attiré ces problèmes en utilisant votre désir d’être approuvé par vos amis.  Jésus est mort sur la croix pour délivrer de la servitude du péché.  Ceux qui reconnaissent leur besoin de délivrance et qui crucifient leur chair trouveront de l’aide.  Romains 6.5, 6 nous instruit en ces termes : «En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché.»

Dieu nous a créés à son image et s’attend à ce que nous le glorifiions avec notre vie.  Les Écritures disent dans 1 Corinthiens 6.20, «Car vous avez été rachetés à un grand prix.  Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.»  Les choses qui ne glorifient pas Dieu sont particulièrement celles qui, plus tard, laissent un sentiment de vide.  Les gens sont tentés de toujours les recommencer en espérant trouver du plaisir.  Mais, hélas!  Ça ne dure pas.  La compassion et la miséricorde de Dieu s’étendent à ceux qui sont pris dans ce cercle vicieux pour les amener dans une nouveauté de vie en Christ.  «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature.  Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles» (2 Corinthiens 5.17).

Contactez-nous

Commander des traités

Jésus revient bientôt

Environ 2000 ans après la création, Dieu a détruit presque toute l’humanité par un grand déluge parce qu’elle était devenue si méchante que les imaginations des cœurs étaient continuellement mauvaises (Genèse 6.5). Tout comme les gens de l’époque de Noé ne s’attendaient pas à un déluge, beaucoup de gens aujourd’hui ne s’attendent pas à ce que Jésus revienne. Son retour sera inattendu : comme un voleur dans la nuit. (2 Pierre 3.10) Pourquoi croyons-nous que ce sera bientôt ? Regarde autour de toi ; que vois-tu ?

La Bible nous dit comment les choses se passeront dans les derniers jours. « Or, sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, aimant l’argent, vains, orgueilleux, médisants, rebelles à pères et à mères, ingrats, impies, sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant la volupté plutôt que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais en ayant renié la force » (2 Timothée 3.1-5). Regarde les conditions dans le monde d’aujourd’hui. Beaucoup de gens ont oublié Dieu. Il y a des émeutes destructrices et haineuses dans de nombreuses villes. Les effusions de sang et les meurtres sont quotidiens. Les jeunes sont inquiets, agités et rebelles. Les parents laissent les enfants à eux-mêmes au moment même où ils ont le plus besoin de parents. L’athéisme, la toxicomanie, la violence armée et le gangstérisme sont très répandus dans la société d’aujourd’hui. Les enseignements bibliques sur le mariage et l’immoralité sont ignorés et souvent méprisés. La situation va-t-elle s’améliorer ? Vois-tu une chance d’amélioration ? Qu’en penses-tu ? Combien de temps cela peut-il durer ? Dieu est patient et continue d’appeler tous les gens au salut, mais un jour il signalera la fin de tout cela. Il y a un jour de jugement qui vient où chaque personne devra rendre des comptes devant Dieu.

Jésus revient, comme l’enseigne clairement la Bible. Jésus a dit : « Oui, je viens bientôt » (Apocalypse 22.20). C’est un événement que nous ne manquerons pas. Tout le monde le verra venir, et quand il sera là, il jugera tous les hommes (Matthieu 25.32, Apocalypse 20.12). Certains iront avec lui au ciel, d’autres seront condamnés à l’enfer. Et toi, où iras-tu ? Le choix t’appartient.

Nous sommes tous des pécheurs

Nous sommes tous nés avec une nature pécheresse, enclins à pécher. Personne ne peut dire qu’il est exempt de péché, car nous sommes tous nés avec une nature orgueilleuse et égoïste, ce qui est un péché. Il est dans la nature même de l’homme de mentir, de tricher et de voler. Lorsque nous étions enfants, nous faisions beaucoup de choses que nous savions être mauvaises. Lorsque nous avons atteint l’âge adulte, nous avons constaté que nous avions toujours tendance à faire ces mêmes choses. Le péché inclut la malhonnêteté, la cupidité, l’orgueil, l’immoralité et la toxicomanie. Le péché ne reste pas impuni. « L’âme qui pèche est celle qui mourra » (Ézéchiel 18.4). Nous ne pouvons pas nous débarrasser du péché, et le péché n’entrera jamais au ciel.

Texte complet de: Jésus revient bientôt

Un jour, Jésus descendra et emmènera avec lui au ciel ceux qui sont prêts (1 Thessaloniciens 4.16-17). Ceux qui ne sont pas prêts seront jetés dans le feu de l’enfer. Ce feu brûlera pour toujours, « où le feu ne s’éteint point » (Marc 9.44). Pour ceux qui ne sont pas prêts, il y aura de la douleur et des tourments, des pleurs, des gémissements et des grincements de dents pour l’éternité. « Et la fumée de leur tourment montera aux siècles des siècles » (Apocalypse 14.11). Nos esprits limités ne peuvent pas comprendre pleinement ce que cela signifie. Perdus : rejetés sans aucun espoir !

Et dire que par leur entêtement, leur négligence et leur péché, ils ont manqué la récompense du salut éternel ! Ils ne pourront en imputer la faute à personne sauf eux-mêmes. Dieu, dans son amour, a fourni un moyen d’y échapper, mais ils ont négligé de l’accepter.

L’amour de Dieu

Il n’y a pas de meilleure explication de l’amour de Dieu que dans Jean 3.16-17 : « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a point envoyé son Fils dans le monde, pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui. » Jésus invite tout le monde : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug, et apprenez de moi, parce que je suis doux et humble de cour, et vous trouverez le repos de vos âmes ; car mon joug est aisé, et mon fardeau léger » (Matthieu 11.28-30).

Le moyen de sortir de notre état de perdition est de nous repentir de nos péchés et d’accepter Jésus comme notre Sauveur. Il a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14.6). « Je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi » (Jean 6.37). La Parole de Dieu nous dirige vers Jésus, l’Agneau de Dieu qui a versé son sang pour ôter notre péché et qui est ressuscité des morts pour nous donner la vie éternelle. Si tu n’es pas prêt pour le retour de Jésus, viens à lui aujourd’hui. Il t’attend à bras ouverts. Ceux qui sont prêts attendent avec impatience son retour. « Au reste, la couronne de justice m’est réservée, le Seigneur, le juste juge, me la donnera en ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement » (2 Timothée 4.8).

Les prophéties concernant le retour de Christ sont déjà accomplies, et Jésus peut venir à tout moment.

Jésus revient ! Nous ne savons pas dans combien de temps,
Il peut venir à minuit, au matin ou à midi ;
Il pourrait nous emporter ce soir même ;

E.G. Wesley

Est-ce que je veillerai et attendrai chaque jour ?

Contactez-nous

Commander des traités