La vie, Pourquoi?

Au début de ma vie j’étais insouciant et heureux. J’étais comme un petit papillon aux ailes splendides dans un monde rempli de fleurs à visiter. La vie semblait merveilleuse quand je contemplais l’avenir.

Mais ce ne fut pas long avant que je ne change d’avis. Je me suis rendu compte que je devais réussir pour être accepté. La vie semblait être un cirque. Il y avait des cerceaux déjà mis en place des années avant d’y parvenir. Si je sautais à travers ces cerceaux, on m’approuvait. Mais sinon . . . tous les autres y passaient et je restais seul en arrière.

La vie devint une représentation, un spectacle. Sauter à travers des cerceaux, aller à la bonne université, obtenir un diplôme avec mention. Exceller dans les sports, avoir plein d’amis, rechercher des expériences palpitantes. J’ai fait des choses que j’aurais souhaitées ne pas faire, mais tout le monde le faisait, alors? . . . Je continuais, tout en espérant oublier.

Maintenant trouver un bon travail, rapportant beaucoup d’argent. Se marier le moment venu, avoir le bon nombre d’enfants, acheter une maison, une belle demeure spacieuse, et une meilleure automobile. Je crois que je me fatigue. Il faut fréquenter un club, pas n’importe quel club : celui qui a de la classe; sauter, sauter, toujours sauter.

Ah oui, la retraite! Il faut que je songe à ma retraite : acheter des actions, vendre des actions; et hop je continue le parcours, hop, hop, hop.

Et tout à coup je me tiens devant le dernier cerceau. Mais il n’est pas rond, il est rectangulaire, un trou dans le sol. L’herbe y arrive jusqu’aux rebords. C’est ici que tout prend fin.

Texte complet de: La vie, Pourquoi?

Mais qu’est-ce qui m’est arrivé? La vie n’était pas supposée tourner ainsi. Où est resté le papillon aux ailes splendides? Qu’est-il arrivé aux fleurs? Est-ce que j’étais vraiment heureux? Et mon âme? Est-ce là tout ce qu’il y a à la vie?

«Dieu, qu’est-il arrivé?»

«Je suis heureux que tu me le demandes enfin,» dit Dieu, «je vais rebrousser chemin avec toi et te montrer ce qui a mal tourné et quelle vie tu aurais pu avoir si tu avais choisi mon chemin.

«Lorsque tu étais enfant, j’étais avec toi. Je prends soin de tous les enfants. (Matthieu 19.13-14) Te souviens-tu du petit papillon aux ailes superbes?»

Mon cœur tressaillit en me remémorant ces jours innocents et heureux. Partis! Emportés par le vent.

Dieu continua : «Le temps arriva où tu devins responsable de tes propres décisions. Te souviens-tu de cette dispute avec ta mère? Tu te sentais si mal, mais tu ne voulais pas avouer que tu avais tort. Tu as choisi de prendre ton propre chemin.

«J’ai essayé de t’arrêter. Tu te rappelles quand ton meilleur ami est décédé? Cette solitude qui t’a enveloppé, c’était moi qui te parlais. Au fond de ton cœur tu savais que les choses n’allaient pas bien, mais tu avais peur de changer. Tu avais peur de ce que tes amis penseraient de toi, c’est pourquoi tu m’as ignoré, dérivant encore plus loin de moi.»

La voix de Dieu devint triste : «Te souviens-tu des années passées à l’université?»

«Oh! Dieu, ne me les rappelle pas! J’essaye justement d’oublier ces jours,» lui dis-je d’un ton suppliant.

Doucement Dieu répondit : «Il ne suffit pas d’oublier pour racheter les péchés. (Ecclésiastes 12.14) J’aurais été heureux de te pardonner si tu m’avais demandé; mais tu n’as jamais demandé. (1 Jean 1.9) Toutes ces fois quand tu te sentais seul et triste, c’était alors que je t’appelais, mais tu n’écoutais pas. Te rappelles-tu du jour où tu as reçu cette offre d’emploi? Le salaire était énorme, mais est-ce que tu en as profité comme tu avais imaginé? (1 Timothée 6.9) J’ai essayé de te dire que le bonheur ne vient que de moi. Pendant quelque temps tu as pensé à suivre la voie que je t’indiquais, mais cela semblait trop difficile, alors tu as continué de suivre ton propre chemin. Ah si seulement tu étais venu à moi, je t’aurais offert ce que tu cherchais : la paix dans ton cœur, la paix dans le foyer, une confiance dans l’avenir.» (Matthieu 11.28)

Dieu reprit en disant : «Tu étais tellement occupé. J’essayais de te parler lors de ces belles soirées fraîches, mais tu n’entendais pas. J’essayais d’attirer ton attention pendant les tempêtes; je pensais que peut-être tu écouterais alors, mais non . . . Si seulement tu avais écouté, je t’aurais aidé à résoudre ces problèmes entre toi et ton épouse. Cela aurait évité tant de peines. (1 Pierre 3.7)

«Si tu avais prié en me demandant de la sagesse, je t’aurais aidé à arranger les choses avec ton fils. Tout serait différent maintenant. (Proverbes 29.17) Mais non, tu étais trop occupé, trop sage, un homme trop important pour te tourner vers moi.»

En se détournant, Dieu dit encore : «tu as perdu ta vie en suivant tes caprices égoïstes, maintenant tu es perdu à jamais.» Aussitôt je me sentis glisser plus loin de la présence de Dieu. Loin, très loin.

Perdu! Perdu à jamais! Qu’est-ce que cela signifie? Cela veut dire qu’on se trouve loin de Dieu, à jamais, dans un endroit de tourment préparé pour le diable et ses anges. (Matthieu 13.41-42) Mais vous pouvez éviter cela. Si vous savez que certaines choses ne vont bien pas dans votre vie, avouez-le. Tournez-vous vers Dieu, repentez-vous de vos péchés et soumettez-lui votre volonté. (Actes 2.37-38) Dieu vous aime; il veut vous pardonner. (Jean 3.16) Le prix a déjà été payé. (Romains 5.8-11) Jésus est mort sur la croix à votre place. Il a payé la rançon afin que vous puissiez être sauvé. Vous pouvez jouir de la paix et du repos dans votre cœur, puis, à la fin—le Ciel! (Jean 14.1-3)

C’est là la vraie raison de la vie.

Contactez-nous

Commander des traités

Un guide biblique du salut

Que dois-je faire pour être sauvé? Comment puis-je avoir la paix d’esprit aujourd’hui et le ciel «demain»? Nous devons aller à Dieu pour la réponse à ces questions. Voici ce que la Bible dit à propos de Dieu et comment trouver le salut.

CARACTÉRISTIQUES DE DIEU

Dieu est suprême.  Il est le Créateur de l’univers. Il est aussi un Père affectueux qui aime ses enfants. Il veut leur obéissance et leur dévotion. Il les châtie quand ils sont désobéissants,  mais il est prêt à leur pardonner quand ils se repentent.

DIEU EST :

CRÉATEUR – Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre (Genèse 1.1). Colossiens1.16-17, Hébreux 11.3, Apocalypse 4.11

AIMANT – Je t'aime d'un amour éternel (Jérémie 31.3). Exode 34.6, Romains 5.8, 1 Jean 4.8

Texte complet de: Un guide biblique du salut

SAINT – Exaltez l'Éternel, notre Dieu, et prosternez-vous sur sa montagne sainte! Car il est saint, l'Éternel, notre Dieu! (Psaume 99.9). Exode 15.11, 1 Samuel 2.2

JUSTE – Car l'Éternel est juste, il aime la justice (Psaumes 11.7). Psaumes 145.17, Actes 17.31, Apocalypse 15.3

CARACTÉRISTIQUES DE L’HOMME

Dieu créa l’homme à son image, lui donnant une volonté libre—libre pour obéir ou désobéir à ses lois. La nature humaine est portée à désobéir et c’est là le péché. Dieu nous tient responsables de nos décisions.

L’HOMME EST :

CRÉÉ À LA RESSEMBLANCE DE DIEU – Dieu créa l'homme à son image (Genèse 1.27).

PÉCHEUR PAR NATURE – Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3.23). Romains 5.12, Galates 5.19-21, Jacques 1.14-15,  1 Jean 1.8

SUJET À LA SÉDUCTION – Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c'est la voie de la mort (Proverbes 14.12). Jérémie 17.9

SÉPARÉ DE DIEU – Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter (Ésaïe 59.2).

LA JUSTICE DE DIEU NE PASSERA PAS PAR-DESSUS LE PÉCHÉ

Parce que Dieu est parfaitement bon et que l’homme par contraste est pécheur, une barrière s’est érigée entre nous et Dieu.

On fera mourir chacun pour son péché (Deutéronome 24.16). Romains 14.12

LE PÉCHÉ DOIT ÊTRE PUNI PAR LA MORT – L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra (Ézéchiel 18.4). Matthieu 25.31-33, Romains 6.23, Jacques 1.15

LA PUNITION PRÉPARÉE POUR CEUX QUI PÈCHENT – Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu (Apocalypse 20.15). Matthieu 3.7, Matthieu 13.40-42, Matthieu 25.41, Marc 3.29, Marc 16.16, Luc 3.17, Luc 12.5, Luc 16.23

COMMENT POUVONS-NOUS ÊTRE PARDONNÉS?

Les jugements de Dieu sont certains, nécessitant la punition de tous ceux qui pèchent. Dieu a envoyé son Fils bien-aimé, Jésus, qui était sans péché, pour mourir à notre place. Le jugement de Dieu a été satisfait seulement par le sang de Jésus. Par sa résurrection, Jésus a conquis le péché et la mort. Si nous nous repentons de nos péchés et faisons véritablement confiance en Jésus pour nous sauver, nous pouvons avoir une nouvelle vie maintenant et la vie éternelle au ciel.

DIEU NOUS AIME ET VEUT NOUS SAUVER – L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime propitiatoire pour nos péchés (1 Jean 4.9-10). Matthieu 11.28, Jean 3.16, Apocalypse 3.20.

NOUS DEVONS NAÎTRE DE NOUVEAU – Ne t'étonne pas que je t'aie dit : Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit (Jean 3.7-8).

LES BONNES ŒUVRES SEULEMENT NE SONT PAS SUFFISANTES – Il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde (Tite 3.5). Matthieu 5.20, Romains 3.20, Galates 2.16, Éphésiens 2.9

LE SALUT EST OFFERT SEULEMENT PAR JÉSUS – Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi (Jean 14.6). Matthieu 1.21, Jean 1.12, Actes 4.10-12, Romains 1.16, 1 Timothée 2.5-6.

NOUS SOMMES SAUVÉS PAR LA GRÂCE PAR LE MOYEN DE LA FOI – Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu (Éphésiens 2.8). Luc 7.50, Romains 3.22-24

LE CHEMIN DU SALUT

Quand un pécheur se détourne du péché et se livre complètement à Dieu, il y a une transformation de son cœur et de sa vie. Son désir de marcher dans les voies de  Dieu est maintenant plus important que son désir pour le plaisir et sa propre satisfaction. Il y a une nouvelle naissance—une nouvelle vie!

Voici des références des Écritures pour aider quelqu’un à comprendre l’expérience de la nouvelle naissance :

CONVICTION

Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous? (Actes 2.37). Psaumes 51.3, Psaumes 73.21, Daniel 9.5

TRISTESSE

En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut (2 Corinthiens 7.10). 2 Samuel 12.13, Psaumes 51.5, Matthieu 5.34, Matthieu 26.75

CONFESSION

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité (1 Jean 1.9). Psaumes 51.5, Jacques 5.16

CROYANCE

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent (Hébreux 11.6). Actes 9.6, Actes 11.8

RESTITUTION

Lorsqu'il péchera ainsi et se rendra coupable, il restituera la chose qu'il a volée ou soustraite par fraude, la chose qui lui avait été confiée en dépôt, la chose perdue qu'il a trouvée (Lévitique 5.23). Exode 22.1, Luc 19.1-10

OBÉISSANCE

Tremblant et saisi d'effroi, il [Saul] dit : Seigneur, que veux-tu que je fasse? Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire (Actes 9.6).

TRANSFORMATION

Si quelqu'un est en Jésus-Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles (2 Corinthiens 5.17). Galates 5.19-23.

LE TÉMOIGNAGE DE L’ESPRIT SAINT

L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu (Romains 8.16).

Actes 2.38, Romains 8.9, 1 Jean 4.13

La joie et la gratitude de l’âme sauvée la poussent à obéir à la Parole de Dieu et à l’Esprit-Saint. L’obéissance au Seigneur apporte la bénédiction et la satisfaction qui excèdent de beaucoup tout ce que le monde peut offrir. La fidélité à ses commandements est bien récompensée. Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé (Matthieu 10.22).

Contactez-nous

Commander des traités

Votre vie est enregistrée

Quand Jésus disait, «Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée, car par tes paroles tu seras justifié et par tes paroles tu seras condamné» (Matthieu 12.36, 37 ; 2 Corinthiens 5.10), il voulait aussi rappeler aux hommes qu’il verrait leurs œuvres et qu’un jour il faudrait qu’ils en rendent compte.

La Bible ne nous révèle rien de l’enregistrement de Dieu, mais nous savons qu’il sera précis. «Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui est écrit dans ces livres. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu» (Apocalypse 20.12, 15).

Dieu est un grand Dieu, qui sait tout, tout-puissant, omniprésent. «Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte» (Hébreux 4.12, 13).

Le Seigneur va juger de prés les pensées du cœur de l’homme, elles seront dévoilées, et il ne tolèrera pas l’esprit léger, la plaisanterie, le parlé insensé, l’emploi du nom de Dieu en vain, le blasphème, les jurons, l’hypocrisie, l’indifférence, la colère, la haine, la profanation, l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, le vol, le meurtre, l’égoïsme. Il ne tolèrera pas les hommes amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété mais reniant ce qu’en fait la force, faisant du sang de Christ une chose profane, sorcellerie, aimant et pratiquant le mensonge, etc. . . (Galates 5.19-21 ; 2 Timothée 3.2-5). «Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps» (2 Corinthiens 5.10). «Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur?» (1 Pierre 4.18). L’Éternel dit a Moïse : «C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre» (Exode 32.33). Dieu connaît nos pensées, nous sommes comme un livre ouvert devant lui. «Venez voir un homme [Jésus] qui m’a dit tout ce que j’ai fait» (Jean 4.29).

Pour que notre nom soit inscrit dans le livre de vie nous devons accepter l’invitation de Jésus, «Venez a moi, vous tous qui êtes fatigues et charges, et je vous donnerai du repos» (Matthieu 11.28). Tous les hommes ont péché devant Dieu, d’une façon ou d’une autre (Romains 5.12). Tous les hommes ont besoin d’un Sauveur. «Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu» (Jean 3.3). «Si vous ne vous convertissez pas et si vous ne devenez pas comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux» (Matthieu 18.3). Jésus invite chaque personne à venir à lui, pour être sauvé de ses péchés. Celui qu’il pardonne, il l’accepte comme son enfant, et un enfant (fils) devient un héritier de Dieu (Galates 4.7).

Texte complet de: Votre vie est enregistrée

Pour que notre nom ne soit pas effacé du livre de vie le Seigneur dit, «Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne» (Apocalypse 3.11). Dans Matthieu 26.41, Jésus dit, «Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.» L’apôtre Pierre écrit aux chrétiens, 1 Pierre 4.7, «La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer a la prière.» Dans le chapitre 5, versets 8 et 9, «Soyez sobres et vigilants ; votre adversaire le diable, rode comme un lion rugissant cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme.» «Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges» (Apocalypse 3.5).

C’est le jour de grâce, l’heure de mettre notre maison en ordre, afin d’être prêt pour le jour du jugement. Bientôt ce corps mortel retournera dans la poussière, ou si nous sommes témoins de son apparition, il sera transformé en un corps immortel comme les Écritures nous l’enseignent. Nous devrions prudemment surveiller nos pensées, nos paroles et nos œuvres. «Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre» (Ésaïe 59.1). Si nos cœurs ont des taches, demandons à Jésus de nous laver (pardonner) afin que nous soyons revêtus de blanc pour être prêts à entrer au ciel en ce jour grand et glorieux. «Il n’entrera rien de souillé, ni personne qui se livre a l’abomination et au mensonge ; il n’entrera que ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau» (Apocalypse 21.27).

Contactez-nous

Commander des traités