Société Évangélique de Bibles et Traités

Bienvenue sur le site de la Société Évangélique de Bibles et Traités. Le but de la Société Évangélique de Bibles et Traités est de partager avec le monde entier la Bonne Nouvelle du salut par la grâce, par la foi en Jésus Christ, ainsi aidant à remplir la Grande Commission de Christ. "Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations" et puis viendra la fin (Marc 13.10).


Un foyer heureux

La Bible nous donne le plan détaillé pour un foyer qui est beau dans sa conception, solide dans sa structure, et agréable dans son atmosphère. Un foyer peut être une place d’harmonie et de contentement, ou de tension et de conflit. Votre foyer, est-il heureux, fort, et capable à survivre les tempêtes de la vie?

Le foyer est une unité sociale importante. Il a été ordonné par la volonté de Dieu pour notre développement spirituel, bien-être émotif, et épanouissement physique. Le plan de Dieu a toujours été que les membres du foyer devraient apporter le bonheur l’un à l’autre et que les familles devraient vivre en harmonie.

Preuve du Salut Personnel

Est-ce que la Bible donne une réponse à la question si souvent posée, si oui ou non peut-on avoir une preuve du salut? Pouvons-nous savoir si nos péchés sont pardonnés ou s’ils ne le sont pas, ou devons-nous attendre jusqu’au jour du jugement? Il serait dangereux de laisser de côté cette question si importante.

Oui, nous pouvons le savoir, et le Seigneur veut que nous soyons certains d’être sauvés. Il nous invite : «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos» (Matthieu 11.28). Il nous dit : «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle» (Jean 3.16). Il est vrai que nous avons tous péché et manqué de faire la volonté de Dieu.

Écoutez! Qui vous appelle?

Évangile selon Jean 10.1-18

Avez-vous déjà entendu quelqu’un appeler votre nom sans savoir d’où venait cette voix? Le bruit autour de vous vous a peut-être empêché d’entendre la voix.

Écoutez, une voix vous appelle. VOUS!

Qui êtes-vous? Comment vous appelez-vous? D’où venez-vous? Où habitez-vous? Où allez-vous?

Vous connaissez le nom de votre ville. Peut-être n’êtes-vous jamais allé ailleurs. Cependant vous savez que votre ville fait partie d’un grand pays, et que tous les pays font partie du monde.

Après la mort?

En ce moment vous êtes vivant, vous respirez, vous vous déplacez ou vous travaillez. Peut-être avez-vous une vie aisée, ou au contraire, menez-vous une existence misérable? Le soleil se lève et se couche; quelque part un enfant naît; tandis qu’ailleurs quelqu’un meurt.

LA VIE N’EST QU’UN
CONDITION TEMPORAIRE
MAIS,
OÙ IREZ-VOUS APRÈS LA MORT?

Que vous soyez religieux,
ou que vous n’ayez aucune croyance religieuse —
vous devez quand même résoudre cette
question très importante,
car après une brève vie terrestre, l’homme s’en va
vers sa demeure éternelle (Ecclésiaste 12.7).

Le repentir—porte de la miséricorde

Chère Âme : Savez-vous que vous êtes trouvé coupable de péché par un Dieu saint, et que vous êtes condamné à mourir? Si l’homme coupable pouvait échapper cette mort éternelle et être sauvé éternellement, il devrait recevoir la miséricorde de Dieu. La miséricorde dans cet égard est que Dieu retient de nous ce que nous méritons. Mais Dieu n’accorde pas sa miséricorde aux gens sans condition, bien que le salut est gratuit, sans prix, et ne peut pas être gagné. La condition sur qui Dieu accorde la miséricorde est contenue dans un mot : Repentir.

La vraie joie de vivre

Un monde troublé

Ce monde est un lieu troublé.  On voit les gens courir à la recherche de sens dans une foule d’activités.  Beaucoup se dévouent à ramasser des richesses.  D’autres s’enivrent des plaisirs de la vie sensuelle.  D’autres encore veulent plus de loisirs et s’arrangent pour travailler moins et s’amuser davantage.  Mais leurs esprits ne sont pas satisfaits.  Les amusements, les plaisirs et les possessions perdent leurs attraits.  Chaque nouveau divertissement est attirant pour le moment, mais ses charmes diminuent rapidement.  Il y manque quelque chose.