L’espoir

L'espoir

  • L’homme était assis sur le banc du parc, la tête posée dans les mains. Il avait l’air abattu. Ses bottes de travail étaient usées et sa veste était effilochée aux coutures. Il était solitaire en cette froide journée d’hiver.
  • La jeune femme prit son plateau repas et regarda autour d’elle. Avec qui devrait-elle s’asseoir aujourd’hui, ou plutôt, qui voudrait s’asseoir avec elle ? Craignant que personne ne veuille de sa compagnie, elle se dirigea vers une table dans un coin. Un soupir, un gémissement intérieur, une autre journée était à moitié terminée. Elle avait vécu dans le rejet et l’abus... d’abord de la part de sa famille, maintenant de la part de ses amis et camarades de classe. Y avait-il une échappatoire ?
  • Minuit passa, puis une, deux, trois heures, tandis que l’homme insomniaque s’agitait dans le lit d’hôtel. Dans quelques heures, on attendait de lui qu’il divertisse les spectateurs, qu’il fasse ressortir leurs émotions, qu’il se réjouisse de leurs rires et de leur admiration. Mais pourquoi cette agitation ? Ce n’était pas comme ça que ça devait se passer. Il avait atteint la gloire et la fortune mais il n’avait pas de paix d’esprit.
  • Elle restait immobile, la douleur creusant des sillons sur son front. Cela avait commencé il y a des années par une perte de sensibilité dans ses orteils, puis dans ses doigts. Maintenant, ses bras et ses jambes étaient inutiles et la communication s’était réduite à un murmure. Elle vivait sous un lourd nuage de dépression. Quel est le but de la vie ? Oh, si seulement quelqu’un comprenait et s’intéressait à elle !

Ces situations, et bien d’autres, touchent les êtres humains de toutes nationalités et de toutes cultures. De nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes, sont confrontées à des problèmes de santé inguérissables. Les maladies en phase terminale coûtent la vie à de nombreuses personnes chaque année. Le manque de nourriture, d’eau, de vêtements et de logement adéquat sont des circonstances bien réelles qui perturbent des millions de personnes.

De nombreuses personnes ont rejeté Dieu pour poursuivre des relations terrestres et des objectifs tangibles. Cela laisse le corps et l’âme agités et vides. Souvent, les gens rendent Dieu responsable de leurs problèmes. Les rêves brisés, les mariages ratés, la ruine financière, les abus, le rejet, les drogues et l’alcool contribuent à la dépression et au suicide dans le monde d’aujourd’hui.

Au commencement, Dieu créa un monde parfait. Il entretenait une relation étroite avec Adam et Ève, les premières personnes de sa création. Satan, l’ennemi de Dieu, entra bientôt dans le jardin d’Eden et les tenta de désobéir à Dieu. À cause de cette désobéissance, leur relation avec Dieu fut rompue. Satan est la cause du péché et de l’iniquité. Jésus dit de lui : « Le larron ne vient que pour dérober, tuer et détruire » (Jean 10.10). Vous et moi sommes les objets de la colère de Satan, et il veut détruire notre corps et notre âme en enfer.

Jésus est la réponse ! Il est notre espoir ! Il a pris nos péchés sur lui, mourant sur la croix du Calvaire pour que notre relation avec Dieu puisse être restaurée. Cette relation renouvelée avec Dieu nous donnera de l’espoir. Jésus a dit : « Je suis venu, pour que mes brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. Je suis le bon berger ; le bon berger donne sa vie pour ses brebis » (Jean 10.10-11). Jésus invite tous les hommes : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai » (Matthieu 11.28).

Jésus veut que nous croyions en lui. Lorsque nous nous repentons et confessons nos péchés, Dieu entend nos prières. Il nous pardonne et nous adopte dans sa famille. Dieu bénit ses enfants par la présence du Saint-Esprit. « Car Dieu ne nous a point donné un esprit de timidité, mais de force, de charité et de prudence » (2 Timothée 1.7).

Le pardon de Dieu nous libère. Faire confiance à Dieu apporte la paix à notre cœur et à notre esprit. La vie prend un nouveau sens et donne un nouveau but. Quelle que soit notre situation dans la vie, nous avons de l’espoir ! Cette espérance nous permettra de traverser les tempêtes et les épreuves de la vie. « En attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ » (Tite 2.13).