La vie, Pourquoi?

Au début de ma vie j’étais insouciant et heureux. J’étais comme un petit papillon aux ailes splendides dans un monde rempli de fleurs à visiter. La vie semblait merveilleuse quand je contemplais l’avenir.

Mais ce ne fut pas long avant que je ne change d’avis. Je me suis rendu compte que je devais réussir pour être accepté. La vie semblait être un cirque. Il y avait des cerceaux déjà mis en place des années avant d’y parvenir. Si je sautais à travers ces cerceaux, on m’approuvait. Mais sinon . . . tous les autres y passaient et je restais seul en arrière.

La vie devint une représentation, un spectacle. Sauter à travers des cerceaux, aller à la bonne université, obtenir un diplôme avec mention. Exceller dans les sports, avoir plein d’amis, rechercher des expériences palpitantes. J’ai fait des choses que j’aurais souhaitées ne pas faire, mais tout le monde le faisait, alors? . . . Je continuais, tout en espérant oublier.

Maintenant trouver un bon travail, rapportant beaucoup d’argent. Se marier le moment venu, avoir le bon nombre d’enfants, acheter une maison, une belle demeure spacieuse, et une meilleure automobile. Je crois que je me fatigue. Il faut fréquenter un club, pas n’importe quel club : celui qui a de la classe; sauter, sauter, toujours sauter.

Ah oui, la retraite! Il faut que je songe à ma retraite : acheter des actions, vendre des actions; et hop je continue le parcours, hop, hop, hop.

Et tout à coup je me tiens devant le dernier cerceau. Mais il n’est pas rond, il est rectangulaire, un trou dans le sol. L’herbe y arrive jusqu’aux rebords. C’est ici que tout prend fin.

Texte complet de: La vie, Pourquoi?

Mais qu’est-ce qui m’est arrivé? La vie n’était pas supposée tourner ainsi. Où est resté le papillon aux ailes splendides? Qu’est-il arrivé aux fleurs? Est-ce que j’étais vraiment heureux? Et mon âme? Est-ce là tout ce qu’il y a à la vie?

«Dieu, qu’est-il arrivé?»

«Je suis heureux que tu me le demandes enfin,» dit Dieu, «je vais rebrousser chemin avec toi et te montrer ce qui a mal tourné et quelle vie tu aurais pu avoir si tu avais choisi mon chemin.

«Lorsque tu étais enfant, j’étais avec toi. Je prends soin de tous les enfants. (Matthieu 19.13-14) Te souviens-tu du petit papillon aux ailes superbes?»

Mon cœur tressaillit en me remémorant ces jours innocents et heureux. Partis! Emportés par le vent.

Dieu continua : «Le temps arriva où tu devins responsable de tes propres décisions. Te souviens-tu de cette dispute avec ta mère? Tu te sentais si mal, mais tu ne voulais pas avouer que tu avais tort. Tu as choisi de prendre ton propre chemin.

«J’ai essayé de t’arrêter. Tu te rappelles quand ton meilleur ami est décédé? Cette solitude qui t’a enveloppé, c’était moi qui te parlais. Au fond de ton cœur tu savais que les choses n’allaient pas bien, mais tu avais peur de changer. Tu avais peur de ce que tes amis penseraient de toi, c’est pourquoi tu m’as ignoré, dérivant encore plus loin de moi.»

La voix de Dieu devint triste : «Te souviens-tu des années passées à l’université?»

«Oh! Dieu, ne me les rappelle pas! J’essaye justement d’oublier ces jours,» lui dis-je d’un ton suppliant.

Doucement Dieu répondit : «Il ne suffit pas d’oublier pour racheter les péchés. (Ecclésiastes 12.14) J’aurais été heureux de te pardonner si tu m’avais demandé; mais tu n’as jamais demandé. (1 Jean 1.9) Toutes ces fois quand tu te sentais seul et triste, c’était alors que je t’appelais, mais tu n’écoutais pas. Te rappelles-tu du jour où tu as reçu cette offre d’emploi? Le salaire était énorme, mais est-ce que tu en as profité comme tu avais imaginé? (1 Timothée 6.9) J’ai essayé de te dire que le bonheur ne vient que de moi. Pendant quelque temps tu as pensé à suivre la voie que je t’indiquais, mais cela semblait trop difficile, alors tu as continué de suivre ton propre chemin. Ah si seulement tu étais venu à moi, je t’aurais offert ce que tu cherchais : la paix dans ton cœur, la paix dans le foyer, une confiance dans l’avenir.» (Matthieu 11.28)

Dieu reprit en disant : «Tu étais tellement occupé. J’essayais de te parler lors de ces belles soirées fraîches, mais tu n’entendais pas. J’essayais d’attirer ton attention pendant les tempêtes; je pensais que peut-être tu écouterais alors, mais non . . . Si seulement tu avais écouté, je t’aurais aidé à résoudre ces problèmes entre toi et ton épouse. Cela aurait évité tant de peines. (1 Pierre 3.7)

«Si tu avais prié en me demandant de la sagesse, je t’aurais aidé à arranger les choses avec ton fils. Tout serait différent maintenant. (Proverbes 29.17) Mais non, tu étais trop occupé, trop sage, un homme trop important pour te tourner vers moi.»

En se détournant, Dieu dit encore : «tu as perdu ta vie en suivant tes caprices égoïstes, maintenant tu es perdu à jamais.» Aussitôt je me sentis glisser plus loin de la présence de Dieu. Loin, très loin.

Perdu! Perdu à jamais! Qu’est-ce que cela signifie? Cela veut dire qu’on se trouve loin de Dieu, à jamais, dans un endroit de tourment préparé pour le diable et ses anges. (Matthieu 13.41-42) Mais vous pouvez éviter cela. Si vous savez que certaines choses ne vont bien pas dans votre vie, avouez-le. Tournez-vous vers Dieu, repentez-vous de vos péchés et soumettez-lui votre volonté. (Actes 2.37-38) Dieu vous aime; il veut vous pardonner. (Jean 3.16) Le prix a déjà été payé. (Romains 5.8-11) Jésus est mort sur la croix à votre place. Il a payé la rançon afin que vous puissiez être sauvé. Vous pouvez jouir de la paix et du repos dans votre cœur, puis, à la fin—le Ciel! (Jean 14.1-3)

C’est là la vraie raison de la vie.

Contactez-nous

Commander des traités

Jésus revient bientôt

Environ 2000 ans après la création, Dieu a détruit presque toute l’humanité par un grand déluge parce qu’elle était devenue si méchante que les imaginations des cœurs étaient continuellement mauvaises (Genèse 6.5). Tout comme les gens de l’époque de Noé ne s’attendaient pas à un déluge, beaucoup de gens aujourd’hui ne s’attendent pas à ce que Jésus revienne. Son retour sera inattendu : comme un voleur dans la nuit. (2 Pierre 3.10) Pourquoi croyons-nous que ce sera bientôt ? Regarde autour de toi ; que vois-tu ?

La Bible nous dit comment les choses se passeront dans les derniers jours. « Or, sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, aimant l’argent, vains, orgueilleux, médisants, rebelles à pères et à mères, ingrats, impies, sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant la volupté plutôt que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais en ayant renié la force » (2 Timothée 3.1-5). Regarde les conditions dans le monde d’aujourd’hui. Beaucoup de gens ont oublié Dieu. Il y a des émeutes destructrices et haineuses dans de nombreuses villes. Les effusions de sang et les meurtres sont quotidiens. Les jeunes sont inquiets, agités et rebelles. Les parents laissent les enfants à eux-mêmes au moment même où ils ont le plus besoin de parents. L’athéisme, la toxicomanie, la violence armée et le gangstérisme sont très répandus dans la société d’aujourd’hui. Les enseignements bibliques sur le mariage et l’immoralité sont ignorés et souvent méprisés. La situation va-t-elle s’améliorer ? Vois-tu une chance d’amélioration ? Qu’en penses-tu ? Combien de temps cela peut-il durer ? Dieu est patient et continue d’appeler tous les gens au salut, mais un jour il signalera la fin de tout cela. Il y a un jour de jugement qui vient où chaque personne devra rendre des comptes devant Dieu.

Jésus revient, comme l’enseigne clairement la Bible. Jésus a dit : « Oui, je viens bientôt » (Apocalypse 22.20). C’est un événement que nous ne manquerons pas. Tout le monde le verra venir, et quand il sera là, il jugera tous les hommes (Matthieu 25.32, Apocalypse 20.12). Certains iront avec lui au ciel, d’autres seront condamnés à l’enfer. Et toi, où iras-tu ? Le choix t’appartient.

Nous sommes tous des pécheurs

Nous sommes tous nés avec une nature pécheresse, enclins à pécher. Personne ne peut dire qu’il est exempt de péché, car nous sommes tous nés avec une nature orgueilleuse et égoïste, ce qui est un péché. Il est dans la nature même de l’homme de mentir, de tricher et de voler. Lorsque nous étions enfants, nous faisions beaucoup de choses que nous savions être mauvaises. Lorsque nous avons atteint l’âge adulte, nous avons constaté que nous avions toujours tendance à faire ces mêmes choses. Le péché inclut la malhonnêteté, la cupidité, l’orgueil, l’immoralité et la toxicomanie. Le péché ne reste pas impuni. « L’âme qui pèche est celle qui mourra » (Ézéchiel 18.4). Nous ne pouvons pas nous débarrasser du péché, et le péché n’entrera jamais au ciel.

Texte complet de: Jésus revient bientôt

Un jour, Jésus descendra et emmènera avec lui au ciel ceux qui sont prêts (1 Thessaloniciens 4.16-17). Ceux qui ne sont pas prêts seront jetés dans le feu de l’enfer. Ce feu brûlera pour toujours, « où le feu ne s’éteint point » (Marc 9.44). Pour ceux qui ne sont pas prêts, il y aura de la douleur et des tourments, des pleurs, des gémissements et des grincements de dents pour l’éternité. « Et la fumée de leur tourment montera aux siècles des siècles » (Apocalypse 14.11). Nos esprits limités ne peuvent pas comprendre pleinement ce que cela signifie. Perdus : rejetés sans aucun espoir !

Et dire que par leur entêtement, leur négligence et leur péché, ils ont manqué la récompense du salut éternel ! Ils ne pourront en imputer la faute à personne sauf eux-mêmes. Dieu, dans son amour, a fourni un moyen d’y échapper, mais ils ont négligé de l’accepter.

L’amour de Dieu

Il n’y a pas de meilleure explication de l’amour de Dieu que dans Jean 3.16-17 : « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a point envoyé son Fils dans le monde, pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui. » Jésus invite tout le monde : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug, et apprenez de moi, parce que je suis doux et humble de cour, et vous trouverez le repos de vos âmes ; car mon joug est aisé, et mon fardeau léger » (Matthieu 11.28-30).

Le moyen de sortir de notre état de perdition est de nous repentir de nos péchés et d’accepter Jésus comme notre Sauveur. Il a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14.6). « Je ne mettrai point dehors celui qui vient à moi » (Jean 6.37). La Parole de Dieu nous dirige vers Jésus, l’Agneau de Dieu qui a versé son sang pour ôter notre péché et qui est ressuscité des morts pour nous donner la vie éternelle. Si tu n’es pas prêt pour le retour de Jésus, viens à lui aujourd’hui. Il t’attend à bras ouverts. Ceux qui sont prêts attendent avec impatience son retour. « Au reste, la couronne de justice m’est réservée, le Seigneur, le juste juge, me la donnera en ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement » (2 Timothée 4.8).

Les prophéties concernant le retour de Christ sont déjà accomplies, et Jésus peut venir à tout moment.

Jésus revient ! Nous ne savons pas dans combien de temps,
Il peut venir à minuit, au matin ou à midi ;
Il pourrait nous emporter ce soir même ;

E.G. Wesley

Est-ce que je veillerai et attendrai chaque jour ?

Contactez-nous

Commander des traités

Dieu existe-t-il?

Dieu existe-t-il?  Y a-t-il un être suprême ou un chef de l’univers?  Comment puis-je en être certain?  La réponse à cette question est de la plus grande importance car s’il y a un Dieu et je l’ignore, quelles seront en effet les conséquences?

Il y a des questions profondes qui exigent une réponse.  Pourquoi suis-je ici?  D’où suis-je venu?  Qu’arrivera-t-il après ma mort?  Quel est le but de ma vie?  Il doit y avoir une raison pour mon existence.

À toutes les époques, les gens ont senti l’obligation d’adorer quelqu’un ou quelque chose de plus grand qu’eux-mêmes.  D’anciennes cultures avaient des dieux Soleil, des dieux Lune, des dieux Tonnerre et beaucoup d’autres.  Des Amérindiens, lorsque découverts par les Européens, adoraient ce qu’ils appelaient le Grand Esprit.  L’ancienne nation juive adorait Yahvé, créateur de la terre.  Il est évident qu’il y a quelque chose à l’intérieur de chaque personne qui désire une relation avec une puissance supérieure.

Comment l’harmonie et l’équilibre de la nature peuvent-ils s’expliquer?  Pensez aux chaînes de nourriture qui semblent sans fin, autant sur la terre que dans la mer.  Un animal est la nourriture d’un autre qui, à son tour, nourrit un autre.  Ce cycle continue et continue et il y a toujours de la nourriture pour encore un autre.

Qui a mis le calendrier dans les cervelles des oiseaux sauvages pour qu’ils sachent lorsque vient le temps de migrer à un climat  plus chaud?  Comment savent-ils que le printemps revient au pays qui est à des milliers de kilomètres de distance?  On pourrait dire que cela est l’instinct.  C’est vrai, mais qui a créé en eux l’instinct?

Texte complet de: Dieu existe-t-il?

Considérez l’un des poissons de la mer.  Qui a mis le plan dans le cerveau du saumon qui lui indique comment il doit partir de l’océan et trouver la rivière et même le ruisseau où il est né?  Là, il pond ses œufs et meurt bientôt, laissant ainsi la place dans le cercle de vie pour ses petits qui suivront le même mode de vie que tous leurs ancêtres.  Pensez-vous que tout cela s’est passé par hasard?

Nous savons que l’univers est si bien organisé que des horloges sont ajustées par la rotation de la Terre et des diverses étoiles et planètes.  Les déplacements de ces astres sont tellement précis que les éclipses et les passages des comètes peuvent être prédits sans faute.  Qui ou quoi a mis ce rythme précis de l’univers en branle?  Est-ce par hasard que parmi tous les environnements inhabitables des corps célestes la Terre seule a la bonne combinaison des éléments que nécessitent la flore et la faune?  Il doit y avoir un schéma directeur!

Le plan de l’univers, de la nature, de nos corps et de nos besoins intérieurs personnels a été mis en ordre par le grand Dieu des cieux.  Nul homme mortel,  dans le passé ou aujourd’hui, n’a rien d’une telle puissance.  La précision et les détails de son plan nous démontrent qu’il s’intéresse beaucoup à l’homme et à son bonheur.

La foi est la croyance en quelque chose qui existe, mais qu’on ne voit pas.  Nous ne pouvons pas voir Dieu, mais les indications de son existence nous entourent.  L’Éternel n’a pas voulu que nous le voyions mais plutôt que nous acceptions sa présence par les preuves évidentes qui rendent témoignage de lui.  Dieu se révèle à nous lorsque nous croyons à son existence.

L’une des preuves les plus convaincantes de l’existence de Dieu est le changement qui survient à une personne lorsqu’elle fait la connaissance intime de Dieu.  Ceux qui avaient le caractère d’un lion deviennent comme des agneaux.  Là où il y avait de la haine, maintenant il y a de l’amour.  Là où il y avait des batailles, maintenant il y a de la paix.  Là où il y avait de la turbulence intérieure, maintenant il y a de la tranquillité.  Là où il y avait des questions sans fin, maintenant il y a de la confiance.  Il change une personne égoïste en une personne généreuse.

Cher lecteur, sentez-vous une agitation intérieure ou un désir pour quelque chose qui vous échappe?  N’étouffez pas ce sentiment ; ne l’ignorez pas.  C’est votre âme qui recherche Dieu.  Ce même Dieu qui a créé la terre peut être votre Dieu.  Si vous avez la foi et croyez au Dieu des cieux, votre vie pourra aussi être changée.  Au lieu d’avoir de la rancune à cause des circonstances éprouvantes de la vie, vous pourrez vous reposer en sachant que Dieu vous voit, vous entend et prend soin de vous.

Dieu se révèle à travers sa Parole, la Bible.  La Bible contient de l’histoire ; elle contient des prophéties ; elle contient des instructions pour la vie.  Mais en plus, elle manifeste l’amour de Dieu envers nous et nous donne une direction pour les besoins intérieurs de notre âme.  Lisez la Bible.  Commencez à Genèse 1.1 et Jean 1.1-5.  Lisez les Psaumes 23 et 51.  Priez Dieu.  Il promet qu’il vous entendra.

Contactez-nous

Commander des traités