Preuve du Salut Personnel

Est-ce que la Bible donne une réponse à la question si souvent posée, si oui ou non peut-on avoir une preuve du salut? Pouvons-nous savoir si nos péchés sont pardonnés ou s’ils ne le sont pas, ou devons-nous attendre jusqu’au jour du jugement? Il serait dangereux de laisser de côté cette question si importante.

Oui, nous pouvons le savoir, et le Seigneur veut que nous soyons certains d’être sauvés. Il nous invite : «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos» (Matthieu 11.28). Il nous dit : «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle» (Jean 3.16). Il est vrai que nous avons tous péché et manqué de faire la volonté de Dieu.

L’homme qui n’est pas né de nouveau, a besoin d’un Sauveur. Il est mort dans ses péchés, il est perdu, et il a besoin d’un Sauveur pour être sauvé. Notre Père céleste, bon et miséricordieux, a donné le salut par Jésus-Christ pour que tous profitent de cette grâce merveilleuse. Il a répandu son sang et il est mort sur la croix «une victime propitiatoire pour nos péchés» (1 Jean 2.2). Le pécheur doit éprouver le besoin de pardon pour ses péchés. «Dieu soit apaisé envers moi qui suis un pécheur» (Luc 18.13). Dans une telle contrition il avoue et il confesse ses péchés, premièrement à Dieu, et ensuite aux hommes. Il regarde avec foi «l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde» (Jean 1.29), et Jésus lui pardonne ses péchés.

Il donne, de différentes façons, la preuve du pardon des péchés. Quelquefois ses paroles sont très simples «tes péchés te sont pardonnés» (Luc 5.20). Si nos péchés sont pardonnés, nous avons la paix avec Dieu. «Étant donc justifies par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ» (Romains 5.1). Avoir été confirmé, baptisé ou membre d’une église ne constitue pas la nouvelle naissance. «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles» (2 Corinthiens 5.17). Il est né de nouveau comme Jésus disait a Nicodème dans Jean 3 : «En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.» C’est une naissance spirituelle. Une naissance naturelle produit une vie naturelle, mais une naissance spirituelle produit une vie spirituelle. La vie spirituelle est accomplie en étant «né d’eau [la parole de Dieu] et de l’Esprit» (Jean 3.5).

Une personne née de l’Esprit, ressuscité avec Christ «cherche les choses d’en haut» (Colossiens 3.1). «En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie» (Jean 5.24). «Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui ne marchent pas selon la chair, mais selon l’Esprit» (Romains 8.1). Ils s’affectionnent aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Ils mortifieront leurs membres qui sont sur la terre : ils ne seront point attachés aux choses de la terre, et ne suivront pas les désirs de la nature. «N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde” (1 Jean 2.15, 16). L’Esprit de Dieu déclare : «L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui» (Romains 8.16, 17). «Quand l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné» (Romains 5.5), nous atteindrons les choses célestes : nous aimerons l’Écriture Sainte qui sera notre nourriture quotidienne, et nous rendrons témoignage à notre Seigneur.

Cet amour de Dieu est plus fort que l’amour naturel ou que l’amour filial. Il nous permet d’aimer nos ennemis et ceux qui nous haïssent (Matthieu 5.44). Le Seigneur dit à ses disciples, «Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit» (Matthieu 28.19, 20). Les chrétiens nés de nouveau, convertis, sont reçus dans 1’église de Dieu, par le baptême, par des ministres institués par Dieu et spirituellement vivants. Le chrétien doit prier sans cesse, la prière est l’air du chrétien, elle renouvelle sa force spirituelle et sa vigueur. «Fortifiez-vous dans le Seigneur et par sa force toute-puissante» (Éphésiens 6.10). «Retiens ce que tu as, afin que personne ne te prenne ta couronne” (Apocalypse 3.11).