La délivrance du tabac

Dans sa recherche du bonheur, l’homme a pris différentes voies qui l’ont laissé déçu.  Parmi celles-ci se trouvent les richesses, les activités sociales et l’usage du tabac et de l’alcool.  Toutes ces choses ont laissé l’homme avec un vide intérieur.  Dans Jean 4.1-30, Jésus fait référence à ce vide dans sa rencontre avec la femme samaritaine qui puisait de l’eau.  Il lui a offert de l’eau vive qui comblerait la soif de son âme.  L’eau du puits a comblé sa soif physique, mais Jésus a satisfait sa soif intérieure.

Probablement peu de gens aujourd’hui admettraient qu’ils ont un besoin, ou une soif intérieure, dans leur vie.  Même si les actions physiques et les désirs étouffent souvent ce besoin, il est toujours présent.  Pour cette raison, Dieu a envoyé Jésus pour délivrer l’homme des tentations et péchés de ce monde (ou de la chair).  Il tend de l’espérance aux captifs du péché, une espérance de liberté et de renouvellement pour nos cœurs et nos esprits.

Pourquoi les gens utilisent le tabac

Pourquoi est-ce que les gens utilisent le tabac aujourd’hui?  Est-ce qu’il donne une satisfaction durable?  Peut-être que des amis qu’on admire ont cette habitude, ce qui pourrait rendre désirable l’action de fumer.  Quelquefois les gens sentent le besoin de faire certaines choses, qu’ils ne feraient pas normalement, seulement dans le but d’être accepté.  Y a-t-il un sentiment d’insécurité qui a besoin d’être comblé?  Il serait bien que chacun analyse ces questions sérieusement.

L’insécurité pousse souvent une personne à passer son temps à faire des activités qui l’empêchent de penser aux choses plus importantes de la vie.  Parfois quelqu’un développe des habitudes qui lui donnent l’apparence d’être maître de soi.  Les gens nerveux sentent souvent le besoin d’un objet dans la main pour se calmer.  Ils deviennent dépendants des cigarettes, mais n’y trouvent aucune tranquillité durable.

Plusieurs jeunes gens sont influencés à essayer la cigarette.  Leurs amis peuvent leur offrir une bouffée.  La publicité montre de jeunes adultes en santé en train de faire usage du tabac, ce qui donne l’impression que c’est la chose à faire.  Certains peuvent imiter leurs parents qui fument.  Ils pensent qu’ils peuvent maîtriser leur désir de fumer et sont certains qu’ils peuvent arrêter n’importe quand.  Cependant, ils se rendent compte trop tard qu’ils ne peuvent plus arrêter et sont esclaves du tabac.

Est-ce que le tabac est péché?

Est-ce que c’est mal d’utiliser le tabac?  Est-ce que la Bible dit que c’est péché?  Ces questions sont posées fréquemment et elles méritent une réponse.  Non, la Bible ne fait pas mention du tabac.  Cependant, elle donne des directives et des principes qui peuvent être utilisés comme guide.

La Bible enseigne clairement que nos corps ne nous appartiennent pas, mais sont destinés comme des temples de Dieu et de son Saint-Esprit.  1 Corinthiens 3.16, 17 nous montre que c’est péché de faire du tort ou de souiller nos corps : «Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?  Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes.»  Il a été clairement prouvé que l’usage du tabac affaiblit et même détruit le corps qui a été conçu pour rendre honneur et service à Dieu.  «Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?» (1 Corinthiens 6.19).

Dieu plaide auprès des hommes de s’abstenir des désirs charnels qui diminuent leurs sens spirituels.  «Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme» (1 Pierre 2.11).  Mis ensemble, les distractions des valeurs authentiques et les plaisirs de la chair qui sont cherchés dans l’usage du tabac, l’identifient comme un agent qui «fait la guerre à l’âme.»  L’usage du tabac est un effort pour satisfaire la nature charnelle.  La Bible dit, «Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit» (Romains 8.5).

Dieu désire que ses serviteurs vivent des vies pures, séparées de la société incrédule qui les entoure.  En acceptant Christ et sa voie, et en portant sa croix, une personne sera amenée à vivre une vie différente de ceux qui ne sont pas chrétiens.  L’apôtre Paul a écrit, «Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!»  (Galates 6.14).  Peut-on dire que l’usage du tabac est une habitude saine, pure et inoffensive?  Est-ce que cet usage doit faire partie de la vie d’une personne qui a été séparée du monde par la croix de Christ?  Nous devons conclure que son usage identifie une personne à ces nombreuses autres qui se trouvent sur la voie large et qui cherchent leur propre plaisir plutôt que la volonté de Dieu.

Un mauvais usage des ressources

Le besoin de dépenser de l’argent pour du tabac prive souvent les enfants et les adultes des nécessités de la vie — nourriture, vêtements et même maisons.  Cet usage égoïste de l’argent cause beaucoup de souffrance et d’inconfort dans le monde aujourd’hui.  Des milliards de dollars sont dépensés annuellement à acheter du tabac pour un plaisir égoïste.  Le Seigneur déclare, «Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas?  Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas?  Écoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, et votre âme se délectera de mets succulents» (Ésaïe 55.2).

Dieu peut délivrer

Dieu vous aime et veut que vous veniez à lui tel que vous êtes.  Il est bien capable de vous délivrer.  Même si le tabac rend une personne très dépendante, et que vous en éprouviez un besoin maladif, Dieu va volontiers utiliser sa force toute-puissante pour vous aider à surmonter votre problème.  «Quel Dieu est semblable à toi, qui pardonnes l’iniquité, qui oublies les péchés du reste de ton héritage?  Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde.  Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités ; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés» (Michée 7.18, 19).

Si vous faites usage du tabac, il se peut que plusieurs questions viennent à votre esprit.  Vous pouvez demander, «Que penseront mes amis si j’arrête de fumer?  Que penseront-ils si je ne peux pas arrêter?  J’ai déjà essayé et j’ai échoué.  Le désir pour une cigarette est si fort.  En fumer une me donne du soulagement — jusqu’à ce que j’éprouve le besoin pour une autre.  Qui va m’aider?  Est-ce que Dieu comprend comment je me sens?»

Dieu voit votre cœur.  Il ne voit pas seulement vos habitudes et vos problèmes, mais il voit comment Satan vous a piégé.  Votre propre orgueil peut vous avoir attiré ces problèmes en utilisant votre désir d’être approuvé par vos amis.  Jésus est mort sur la croix pour délivrer de la servitude du péché.  Ceux qui reconnaissent leur besoin de délivrance et qui crucifient leur chair trouveront de l’aide.  Romains 6.5, 6 nous instruit en ces termes : «En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché.»

Dieu nous a créés à son image et s’attend à ce que nous le glorifiions avec notre vie.  Les Écritures disent dans 1 Corinthiens 6.20, «Car vous avez été rachetés à un grand prix.  Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.»  Les choses qui ne glorifient pas Dieu sont particulièrement celles qui, plus tard, laissent un sentiment de vide.  Les gens sont tentés de toujours les recommencer en espérant trouver du plaisir.  Mais, hélas!  Ça ne dure pas.  La compassion et la miséricorde de Dieu s’étendent à ceux qui sont pris dans ce cercle vicieux pour les amener dans une nouveauté de vie en Christ.  «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature.  Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles» (2 Corinthiens 5.17).