Après la mort?

En ce moment vous êtes vivant, vous respirez, vous vous déplacez ou vous travaillez. Peut-être avez-vous une vie aisée, ou au contraire, menez-vous une existence misérable? Le soleil se lève et se couche; quelque part un enfant naît; tandis qu’ailleurs quelqu’un meurt.

LA VIE N’EST QU’UN
CONDITION TEMPORAIRE
MAIS,
OÙ IREZ-VOUS APRÈS LA MORT?

Que vous soyez religieux,
ou que vous n’ayez aucune croyance religieuse —
vous devez quand même résoudre cette
question très importante,
car après une brève vie terrestre, l’homme s’en va
vers sa demeure éternelle (Ecclésiaste 12.7).

MAIS OÙ?

Le cimetière où l’on vous enterrera ne peut pas ensevelir votre âme. Même si votre corps est incinéré sur un bûcher funéraire, le feu ne peut consumer votre âme. S’il vous arrivait de périr en haute mer, votre âme ne pourrait pas se noyer.

VOTRE ÂME NE MOURRA JAMAIS!
LE DIEU DU CIEL ET DE LA TERRE
A DIT : « TOUTES LES ÂMES SONT À MOI. »

Quelque part dans l’au-delà votre âme, « ce que vous êtes vraiment », fera face aux actions faites alors que votre corps était encore vivant; que celles-ci soient bonnes ou mauvaises. Lire Hébreux 9.27.

Vous pouvez rendre un culte sincère.
Vous pouvez éprouver des remords pour vos mauvaises actions.
Vous pouvez même rendre ce que vous avez volé.
Certainement tout cela est nécessaire—

MAIS—

Vous ne pouvez pas payer
pour le pardon de vos péchés.

Le DIEU du Ciel, le juste juge de toute la terre connaît vos péchés ainsi que votre vie; rien ne lui est caché. Vous ne pourrez jamais entrer avec vos péchés dans la joie et la gloire du monde à venir.

Mais ce même Dieu céleste est un Dieu d’amour. Il a tracé un chemin pour la rédemption de votre vie et de votre âme. Ce n’est pas nécessaire que vous soyez jeté dans le feu de l’enfer et la ruine éternelle. Dieu a envoyé Jésus dans ce monde pour sauver votre âme. Jésus a pris vos péchés sur lui-même en souffrant et en mourant sur la croix du Calvaire. Dieu a donné ce que le ciel avait de meilleur, en sacrifice pour nos péchés. « Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Ésaïe 53.5). Cette prophétie fut annoncée bien des années avant sa venue sur Terre.

Croyez-vous que Jésus vous aime? Prierez-vous en lui confessant vos péchés? Vous repentirez-vous? Croirez-vous en Jésus, le Fils du Dieu vivant? Si vous lui soumettez toute votre vie, il apportera la paix dans votre âme et vous offrira une existence glorieuse après la mort. Ce n’est qu’alors que vous pouvez être assuré d’obtenir une demeure éternelle remplie de joie et de réconfort pour votre âme.

Mais HÉLAS! Un abîme de damnation et de feu éternel attend ceux qui rejettent l’amour rédempteur de Jésus dans cette vie. Il sera trop tard pour se repentir et pour être sauvé après la mort. « Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges » (Matthieu 25.41). « Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Matthieu 25.30).

Dans la Sainte Bible, Dieu nous prévient de l’imminence du jugement dernier de toute la terre. Dans ces Saintes Écritures, il est prophétisé que des signes très clairs précéderont ce terrible Jour du Jugement.

Avant son retour, il y aura des guerres et des bruits de guerres, la détresse et la perplexité parmi les nations. Les nations combattront les unes contre les autres et ne trouveront aucun moyen de résoudre leurs différends.

Il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. La Bible nous dit que les hommes mauvais ne feront qu’empirer et qu’ils n’écouteront pas l’avertissement, mais aimeront le plaisir, plutôt que Dieu. Ne sommes-nous pas témoins aujourd’hui de l’accomplissement de ces prophéties? Lire Matthieu 24.6-7, 12 et 2 Timothée 3.4.

Souvenons-nous que notre grand Juge équitable ne sera pas influencé par notre richesse ou misère, renommée ou disgrâce, couleur, race, caste ou crédo présents. Un jour nous nous tiendrons devant notre grand Créateur, notre Seigneur, pour être jugés selon nos actions. Lire Matthieu 25.32-33.

Dans l’éternité qui nous attend, il n’y aura ni horloge, ni calendrier; les siècles n’existeront plus. Le tourment du pécheur et de l’impie s’élèvera en fumée à jamais; alors qu’au ciel, les joies, les chants, le bonheur absolu et le réconfort des rachetés ne connaîtront pas de fin. Choisissez maintenant! Bientôt il sera trop tard, « Voici maintenant le jour du salut » (2 Corinthiens 6.2, Matthieu 11.28-30).